Jean-Claude Marcourt

Notre premier réseau Social, c’est la Solidarité ! 

Quelques repères...

Pour en apprendre un peu plus, au-delà de la vie professionnelle :

Les livres

J’ai toujours lu beaucoup. Adolescent je lis Pour, Le Journal de l’Europe, Le petit livre rouge. A 17-18 ans, je dévore plein de choses. Camus, par exemple.

Me demander MON livre de chevet, c’est impossible, tant il y en a qui m’ont marqué. Je dirai La métamorphose de Kafka, que je ne peux pas dissocier du Jardin d’acclimatation d’Yves Navarre. Et puis il y a Don Quichotte de Cervantès, ou, plus proche de nous, le dernier Vargas Llosa. Et tant d’autres… 

Les films

Le Guépard, de Visconti. Le choc d’Orange mécanique. Dans des registres très différents, le poignant Eldorado, de Bouli Lanners, ou le dernier Tarantino. Mais aussi L’Enfant des frères Dardenne. Pas ou pas seulement parce que Jean-Pierre et Luc, comme leurs films, sont d’ici, mais aussi parce que L’Enfant est un des plus beaux films que j’ai vu ces dernières années.

La musique

C’est comme les livres, je suis curieux de tout. Ma curiosité me fait apprécier autant Barbara et Léo Ferré qu’Art Mengo et Christophe ou les Who, Led Zeppelin, les Doors ou Jimi Hendrix. Je suis surtout fan de rock.

Mon premier concert ? A 16 ans, Steve Harley and the Cockney rebels.

Un CD à la Une? Le dernier des Stones, parce que les Stones, même si c’est loin d’être leur meilleur.

Aujourd’hui, je continue, notamment grâce à mes deux enfants, à découvrir de nouvelles choses.

Les petits plats… 

J’adore la viande rouge sous toutes ses formes mais un spaghetti bolognese avec les amis, quel bonheur !

Et le foot, évidemment.

Un club ? Le Standard, bien sûr. Mais  pas uniquement. En règle générale, j’aime l’ambiance des stades, assister à un bon match ou le voir à la télé, quand c’est possible.