Sur ma proposition, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles du 2 mai 2019 a approuvé les conventions pluriannuelles avec la RTBF et les télévisions locales en vue de financer l’accessibilité de leurs programmes pour les publics sourds et malentendants, ainsi que les aveugles et malvoyants.

Pour rappel, ce 1er janvier 2019, le Règlement du CSA relatif à l’accessibilité des programmes aux personnes atteintes de déficiences sensorielles est entré en vigueur. Il prévoit qu’au 31 décembre 2023, 95% des programmes sur la Une et la Deux devront faire l’objet d’un sous-titrage adapté et 25% des programmes de fiction et documentaire devront être audiodécrits.

Pour la même date, 35% des programmes des télévisions locales devront faire l’objet d’un sous-titrage adapté.

Les présentes conventions visent à assurer à la RTBF et les télévisions locales les moyens suffisants pour améliorer significativement l’accessibilité des programmes pour les publics sourds et malentendants ainsi que les aveugles et malvoyants. A cette fin, nous dégageons 1 millions d’euros pour 2019. Ce montant va annuellement augmenter pour atteindre les 5 millions d’euros d’ici 2023.